Église du Sacré-Cœur de Jésus à Ditrau, Roumanie

L'une des églises les plus impressionnantes et encore inconnues de Roumanie est l'église du Sacré-Cœur de Jésus à Ditrau, dans le comté de Harghita, en Roumanie.

Église de Ditrau - vue extérieure

L'histoire de la grande église catholique de Ditrau est étroitement liée à la période de 27 ans de service du curé János Tako (de 1888 à 1915). À cette époque, Ditrău était considéré comme le village le plus riche de Transylvanie.

Église de Ditrau - lustre et couloir principal

 

Les premiers plans de construction de l'église ont été dessinés dans un style néo-baroque (en 1893 par l'ingénieur en chef Gábor Margitay) mais le conseil de surveillance a rejeté le plan car il aurait nécessité de nombreuses dépenses. Après une longue opération préparatoire, une évaluation précise et l'assurance des fonds nécessaires, la construction a été érigée entre 1908-1913, sur les plans de l'architecte et professeur István Kiss.
L'église à deux tours de style néo-gothique a une longueur de 56 m, une largeur de 23 m, la hauteur des tours est de 75 m et peut accueillir 3000 à 5000 personnes.

Église de Ditrau - autel

Le sanctuaire, dont les murs sont décorés de peintures décoratives sur toute la surface, de vitraux ornementaux et de compositions figuratives, a une valeur significative. Les vitraux ont été créés par Miksa Roth de Budapest, la créatrice des vitraux du Parlement hongrois et de la mairie de Tg Mures. Le mobilier et les éléments en bois sont en chêne massif. L'église organe avec 23 registres et catalogue est également célèbre, étant l'un des plus grands du pays. Le maître-autel est décoré de statues sculptées en marbre de Carrare. Ces statues représentent le Sacré-Cœur de Jésus et Saint Étienne (István) et Saint Ladislas (László). Une valeur remarquable ont les deux lustres qui sont faits de fer forgé imposant, suspendus au plafond de la nef principale.

Église de Ditrau - vitraux

Le bâtiment monumental a finalement coûté 800000 couronnes d'or.
L'église a été consacrée le 13 juillet 1913 par le comte Károly Gusztáv Majláth, évêque catholique romain de Transylvanie, au nom du «Sacré-Cœur de Jésus».

Source de texte: https://www.facebook.com/JourneytoTransylvania